Le ZYGOclub !

OPERATION DE PARRAINAGE 2016

VAZY CRI-CRI

                            L'hypnose Ericksonienne                                  est particulièrement adaptée aux enfants 


 

Milton Erickson (1901-1980), qui a donné son nom à l'hypnose ericksonienne, fut atteint plusieurs fois de poliomyélite et testa de lui-même les autosuggestions.

 

Il s'est aperçu qu'il était possible de faire un travail important vers la guérison grâce à l'Inconscient.

 

Il exerça ensuite en psychiatrie et psychothérapie et fit profiter ses patients de son expérience avant d'ouvrir son propre cabinet.

 

Ainsi selon Milton Erickson, des troubles se manifestent lorsque l’inconscient n’a pas pu faire au mieux son travail et il existe dans l’inconscient des forces de transformation et d’auto-guérison.

 

Qu'entend-on par « hypnose » ?

 

L'hypnose n’est pas un état de sommeil mais un état modifié de conscience tout à fait naturel.

C'est le moment entre veille et sommeil que l'on utilise en sophrologie.

 

Pendant cet état de détente et de concentration, le patient ressent un calme et une sécurité intérieure.

 

 

L'hypnose ericksonienne se démarque néanmoins de l'hypnose classique, en ce sens que :

 

-         l'approche thérapeute/patient est très empathique : on ne donne pas d'ordre de façon autoritaire mais on s'adapte à la sensibilité de la personne et à son degré d'émotivité

 

-         l'hypnothérapeute ericksonien adapte son langage à celui du patient.

 

Ainsi, le thérapeute guide le patient pour le connecter à son inconscient, mais c’est le patient qui agit car ce dernier possède en lui tout ce qui lui sera nécessaire pour s’en sortir.

 

 Il n’est pas nécessaire de rendre conscient ce qui est inconscient.

Ce qui compte est le résultat.

 

L’hypnose ericksonienne appartient à ces thérapies brèves qui ne cherchent pas à expliquer pourquoi « on en est arrivé là » (ce qui est le domaine de l’analyse).

L’idée est d’identifier comment s’est mis en place un certain comportement à un certain moment de la vie et de voir, de projeter, ce que l’on veut pour maintenant et après.

Donc, ce qui se trouve entre le point de départ et le point d’arrivée, peut rester stocké dans l’inconscient.

 

Il n’est pas utile que tout vienne dans le conscient.

 

Les suggestions ne sont pas directes.

 

L'hypnose éricksonienne est une hypnose permissive : « vous pouvez faire ceci ou cela ou même rien du tout ».

 

Le travail se fait à deux, thérapeute et patient, d’égal à égal.

Aucune notion hiérarchique de dominant-dominé ou soignant-soigné.

Donc, tout le processus s’effectue en accord avec le patient.

 

Il s’agit d’un protocole individualisé.

En fonction des besoins et des attentes de son patient, en fonction aussi de sa sensibilité, de ses réactions, le thérapeute utilisera plus volontiers certains outils.

C'est un travail « sur mesure ».

 

Les métaphores (langage symbolique), les anecdotes et les contes sont très largement utilisés.

Ils parlent directement à l'inconscient et lui offre des exemples de résolution de problèmes qui permettront de retrouver des sensations positives anciennes, à mettre en remplacement à des sensations négatives présentes.

 

Ainsi au contact de son inconscient et de ses fabuleuses ressources

enfouies, le patient pourra prendre en charge son processus de guérison et lever lui-même ses inhibitions.

 

Cette méthode d'hypnose fonctionne particulièrement bien sur les enfants à qui elle permet de résoudre de nombreux problèmes dans un grand confort . 

 

L’hypnose ne dispense pas de toute médecine en cas de nécessité.

 

Notre spécialiste : Albane PONS